Death-Stalker

 

Données biographiques

 

Nom français : Death-Stalker.

Vrai nom : Phillip Wallace Sterling.

Occupation : Criminel professionnel, aspirant conquérant du monde, scientifique.

Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire connu.

Identité : Secrète de son vivant, connue du public après sa mort.

Autres pseudonymes actuels : Aucun.

Anciens pseudonymes : L’Exterminateur. Il s’est fait passer pour Tête de Mort (Paxton Page) et le fantôme d’Herschel Thatcher.

Lieu de naissance : Riverdale, Bronx, New York.

Etat civil : Célibataire.

Parents connus : Elizabeth Dawes Sterling (mère. décédée), riches ancêtres non identifiés.

Confidents connus : Aucun.

Alliés connus : Les Ani-Men.

Ennemis principaux : Daredevil.

Affiliation : Ancien chef des Trois Impies, ancien membre de l’Organisation de l’Organisateur (Abner Jonas). Il a prétendu mener une organisation d’espionnage non existante.

Base d’opérations : Un royaume interdimensionnel.

Education : Enseignement privé non révélée.

Première apparition : (Exterminateur) Daredevil #39 (avril 1968), (Death-Stalker) Daredevil #113 (septembre 1974).

Origine : Daredevil #158 (mai 1979).

 

Histoire : Le criminel connu sous le nom de Death-Stalker était Phillip Wallace Sterling, le dernier membre d’une vieille famille riche et prestigieuse qui vivait en Amérique depuis des siècles. Phillip Sterling utilisa son expertise scientifique au service de l’Organisateur (Abner Jonas), chef de l’Organisation criminelle cherchant à placer de nombreux membres du Parti réformateur dans des postes politiques importants pour prendre le contrôle de New York. Ayant gardé un profil bas, Sterling quitta la ville après l’exposition et l’arrestation de Jonas et il échappa au procès pour ses activités, qui peuvent avoir inclus l’équipement de communication de Jonas et/ou les costumes des agents de Jonas, l’Homme-Singe (Gordon « Monk » Keefer), l’Homme-Oiseau (Henry Hawk), l’Homme-Chat (Townshend Horgan) et l’Homme-Grenouille (François LeBlanc).

 

Sterling mena ses premières activités criminelles connues sous le pseudonyme de l’Exterminateur. Dans ce rôle, Sterling était le cerveau costumé derrière une série de crimes commis par l’Homme-Singe, l’Homme-Oiseau et l’Homme-Chat, qui étaient connus sous le nom des Trois Impies. L’Exterminateur développa un « rayon de déplacement temporel » ou « rayon T » avec lequel il pouvait bannir une personne ou un objet de sa propre dimension pour une période de son choix. L’Exterminateur déclarait que le rayon projetait sa cible dans un autre continuum temporel, mais en réalité le rayon T projette sa victime dans un vide interdimensionnel ressemblant aux Limbes se trouvant proche de la réalité normale. Si l’Exterminateur bannissait une victime pour 30 minutes, elle reviendrait automatiquement sur Terre une fois que la demi-heure était passée. Cependant, une quantité suffisamment intense de radiation de « déplacement » pouvait exiler une victime dans le vide interdimensionnel de manière permanente. L’Exterminateur souhaitait créer l’impression que lui et les Trois Impies pouvaient en réalité désintégrer leurs victimes avec leurs « armes de déplacement temporel » portables. Donc, il choisit le nom de criminel Exterminateur. Après que les Trois furent forcés de fuir le justicier costumé Daredevil (Matt Murdock), l’Exterminateur les envoya pour bannir Debbie Harris, permettant aux Trois Impies de se venger de la femme qui aida Daredevil à les envoyer en prison et à l’Exterminateur d’avoir un moyen de pression sur le petit ami de Harris, le procureur potentiel Franklin « Foggy » Nelson. Les Trois bannirent Harris et d’autres et, pendant une confrontation avec Daredevil, l’Homme-Singe réussit à exiler Daredevil dans le vide avec son arme. Daredevil fut capable d’utiliser ses pouvoirs et ses talents pour s’échapper à travers un raccourci dimensionnel et traqua l’Exterminateur et les Trois Impies dans leur repaire. Après avoir défait le quatuor, Daredevil déclencha intentionnellement l’explosion de la principale machine de déplacement de l’Exterminateur. A cette époque, Daredevil était temporairement fatigué de sa carrière de sa triple identité (Matt Murdock, Daredevil et Mike Murdock, le faux alter ego de Daredevil) et espérait y mettre fin en feignant son propre décès.

 

Ce que Daredevil ne réalisa pas fut que l’explosion irradia l’Exterminateur à proximité avec une quantité extraordinaire de radiations de déplacement dimensionnel. Le résultat fut que l’Exterminateur se retrouva dans un royaume interdimensionnel si proche de la Terre qu’il pouvait l’observer sans être détecté. Il apprit également qu’il pouvait se rematérialiser sur Terre simplement en le voulant et retourner ensuite mentalement dans le royaume interdimensionnel. Cependant, il découvrit qu’il était impossible de rester sur Terre pendant plus de plusieurs heures, car les radiations T dans son corps l’attiraient inévitablement dans le royaume interdimensionnel. L’Exterminateur réalisa que son pouvoir avait un grand potentiel pour le crime alors qu’il désirait le moyen de le contrôler afin de pouvoir rester sur Terre aussi longtemps qu’il le voulait. Donc, il adopta le nouveau nom et le nouveau costume de Death-Stalker. Il vola les plans d’une « poigne mortelle cybernétique » de l’AIM et les utilisa pour créer des mécanismes dans ses gants pour lui donner un « toucher de mort ». Il vola des inventions secrètes, des documents et autres de lieux supposément inaccessibles avec ses pouvoirs et tenta également d’obtenir les matériaux nécessaires pour construire une machine à rayons T qui pourrait lui permettre de rester sur Terre aussi longtemps qu’il le voulait.

 

Death-Stalker chercha les Papiers de Ted Sallis - qui contenaient des informations sur l’Opération Sulfure et la formule SO-2, prévue pour transformer les hommes en monstres des marais respirant la pollution (et qui avait secrètement transformé Sallis en l’Homme-Chose) qui pourraient également être immunisés contre la guerre biologique - ayant probablement l’intention de vendre ces enchères au plus offrant. Se faisant passer pour le chef d’une « Organisation » (un supposé syndicat d’espionnage), Death-Stalker utilisa la peur de son toucher mortel pour forcer le Gladiateur (Melvin Potter) à travailler pour lui. Le Gladiateur kidnappa la sœur de Foggy Nelson, Candace, qui avait volé les Papiers en les recherchant, et la ramena à la base de Sterling dans l’ancienne cabane de Sallis dans les Everglades de Floride. Battant l’Homme-Chose, dont les pouvoirs empathiques l’attiraient vers les émotions violentes, et Daredevil, qui était venu sauver Candace, avec une version sous-létale de son toucher mortel. Death-Stalker abandonna le Gladiateur et voyagea à Manhattan. Là, il utilisa une usine abandonnée d’Oscorp et recruta le chimiste Milo Ross dans l’espoir de recréer la formule SO-2. Daredevil y traqua Death-Stalker et, réalisant que son toucher mortel nécessitait qu’il fût totalement matérialisé, le poussa dans une cuve d’acide chlorhydrique. Les papiers furent détruits dans l’acide et Sterling retourna dans le vide.

 

Cherchant par la suite à reconstruire les rayons de lentilles conçus par le sorcier pré-cataclysmique C’thunda dans l’espoir de détruire l’Atlantide, Death-Stalker rassembla les lentilles dans divers musées et expositions scientifiques. Assemblant le rayon, Death-Stalker se retrouva aux prises avec Daredevil, attiré dans ce lieu par la présence simultanée et la décharge d’énergie du mystérieux Marcheur du Ciel quand il cherchait à retourna dans le « Micro-Monde » Starron. Après que Daredevil détruisit l’arme de Death-Stalker, Sterling tomba sur le Marcheur du Ciel. Blessé par la décharge d’énergie résultante, Sterling retourna à nouveau dans le vide. Cherchant à apprendre les recherches du scientifique décédé Paxton Page sur le déplacement temporel et son théorème de cobalt sur la quatrième dimension, Death-Stalker se fit passer pour le pseudonyme de super vilain de Page, Tête de Mort, et plaça une prime d’un million de dollars pour kidnapper la fille de Page, Karen. Après que les super vilains Piégeur (Peter Petruski) et Orbe (Drake Shannon) furent déjoués par l’ami de Karen Ghost Rider (John Blaze), « Tête de Mort » força le Maître des Cascades (George Smith) à kidnapper Karen. « Tête de Mort » donna également apparemment des pouvoirs au super-fort Smasher (Jon Peahl) pour voler d’autres matériaux pour lui et le Smasher défit et captura Daredevil (l’ancien petit ami de Karen enquêtant sur sa disparition) et Sterling le fit placer dans un piège mortel élaboré. Daredevil s’échappa, entendit et libéra Karen avec l’aide de Ghost Rider, période pendant laquelle il reconnut que « Tête de Mort » était Death-Stalker. « Tête de Mort » tenta de récupérer Karen, devenant ennuyé par le Smasher et utilisant son toucher mortel pour le tuer quand il se retrouva accidentellement sur sa route. Abandonnant désormais son déguisement, Death-Stalker fut furieux d’apprendre que Karen n’avait aucune connaissance des secrets de son père, mais il s’enfuit dans le vide après que Ghost Rider s’avéra immunisé contre son toucher mortel et le soumit à sa damnation.

 

Un effort ultérieur de Death-Stalker pour rassembler de nombreux criminels sous son autorité quand l’un d’eux mourut en touchant sa main pendant une bataille avec Daredevil, qui enquêtait. Cherchant à se venger de Daredevil mais manquant de temps pour le traquer lui-même, Death-Stalker donna des pouvoirs à un autre Smasher (Michael Lehr) et l’envoya tuer Daredevil. Echouant à convaincre ce Smasher de se distancier de Death-Stalker, Daredevil le défit deux fois mais l’empêcha d’être arrêté, craignant que Death-Stalker le tuerait en prison.

 

Après avoir volé un composant longtemps attendu de la branche de Stark International à Los Angeles, Sterling tenta de se solidifier dans une dimension grâce à un engin interdimensionnel mais il se transporta à la place dans le futur. Apprenant sa mort des mains de Daredevil, il conçut un gaz hallucinogène, tua plusieurs personnes au hasard, puis en kidnappa d’autres pour attirer Daredevil dans un piège. Détectant une activité dans les gants de Death-Stalker dans le stockage du SHIELD, Nick Fury envoya Captain America (Steve Rogers) pour capturer Sterling afin que Sterling put être renvoyé dans le passé. Confrontant Death-Stalker comme planifié, Daredevil fut gazé et poussé à une frénésie. Traquant Sterling grâce au signal énergétique de ses gants, Cap donna à Daredevil l’antidote et ils défirent Death-Stalker, qui tenta de causer un paradoxe temporel en se tuant. A la place, Sterling fut renvoyé à sa propre époque avec son équipement endommagé et sans souvenir de ce qui était arrivé.

 

Cherchant à allier un puissant perturbateur spatial et un convertisseur de protons d’un laboratoire du New Jersey en une arme très puissante, Death-Stalker créa des démons illusoires pour arracher les composants d’Herschel Thatcher. Après que Thatcher mentionna ces démons à Kyle Richmond (qui possédait des intérêts financiers dans le laboratoire), Sterling le tua apparemment. Death-Stalker se fit alors passer pour le fantôme de Thatcher, effrayant l’assistant de Thatcher, H. Howard Bradley, pour obtenir la technologie. En tant que Nighthawk, Richmond recruta l’aide de son allié sorcier Docteur Stephen Strange, qui empêcha Death-Stalker de fusionner les deux appareils. Death-Stalker attaqua avec le convertisseur de protons, mais Strange retourna finalement l’arme contre elle-même, la faisant exploser, et Death-Stalker retourna à nouveau dans le vide.

 

Death-Stalker, qui avait appris que Daredevil était Matt Murdock, tenta de le tuer alors qu’il était hospitalisé, mais il partit après que les Vengeurs, qui surveillaient le héros blessé, se précipitèrent dans sa chambre. Sterling engagea et équipa alors de nouveaux Trois Impies et les envoya pour capturer Murdock (les Trois Impies originaux avaient été tués récemment dans une bataille contre Iron Man/Tony Stark). L’Homme-Singe (Roy McVey) et l’Homme-Chat (Sebastian Patane) réussirent dans leur mission, même si la Veuve Noire (Natasha Romanoff) réussit à arrêter l’Homme-Oiseau (Achille DiBiacco). Murdock étant son prisonnier dans un cimetière, Death-Stalker tua l’Homme-Singe et l’Homme-Chat et révéla qu’il était l’Exterminateur à Murdock. Death-Stalker demanda que Murdock changeât de costume et devînt Daredevil pour une bataille finale. La colère de Death-Stalker monta alors que la bataille continuait et que Daredevil prenait le meilleur sur lui et finalement Death-Stalker, qui était passé dans un vide interdimensionnel mais était toujours visible sur Terre, sauta sur Daredevil dans une colère irrationnelle. Death-Stalker devait se matérialiser sur terre afin d’utiliser son toucher mortel, mais dans sa colère, il se matérialisa trop tôt au cours de son saut et se solidifia en passant en partie à travers une pierre tombale. Le résultat fut que Death-Stalker fut immédiatement tué.

 

Après la mort de Sterling, le SHIELD étudia ses gants cybernétiques, découvrant que le toucher mortel de l’appareil ne marchait pas avec d’autres utilisateurs. Cherchant à se venger la mort de son fils, la mère de Death-Stalker, Elizabeth Dawes Sterling, utilisa sa fortune pour construire une série de pièges mortels dans son énorme manoir dans la section de New York appelée Riverdale. Mme. Sterling fit construire un grand nombre de robots identiques, tous sous la forme d’une petite fille, pour attirer Daredevil dans la maison. Cependant, Mme. Sterling mourut avant que Daredevil ne fût poussé à entrer dans le manoir. Daredevil réussit à échapper aux nombreux pièges du manoir ainsi qu’à la menace des robots qui pouvaient exploser. Apparemment tous ces robots ont désormais été détruits, même si l’un d’eux tua l’ami d’enfance de Murdock Johnny Squarejohn. Le criminel surhumain imitant les morts Copie Conforme (Lou Dexter) prit plus tard un petit morceau du corps de Phillip Sterling, l’utilisant finalement pour répliquer l’apparence et la technologie de Death-Stalker. Tentant de tuer Captain America, il tua accidentellement à la place son ancien allié Super-Patriote (Mike Farrell).

 

Description physique

 

Taille : 1m83.

Poids : 84kg.

Yeux : Bleus (parfois rouges).

Cheveux : Blancs (couleur originelle non révélée).

Peau : Blanc crayeux.

Traits particuliers : Aucuns.

 

 

 

 

  

 

 

Pouvoirs et capacités

 

Intelligence : Au-dessus de la normale (niveau 4).

Force : Death-Stalker possède la forme humaine normale d’un homme de son âge, de sa taille et de sa stature qui s’engage dans un exercice modéré régulier (niveau 3).

Vitesse : Normale (niveau 2), peut se téléporter (niveau 7).

Résistance : Normale (niveau 2).

Projection d’énergie : Par contact uniquement (niveau 2).

Aptitude au combat : Combattant à mains nues basique (niveau 2).

 

Pouvoirs physiques surhumains : Death-Stalker existait ordinairement dans un royaume interdimensionnel reposant si proche de la dimension de la Terre qu’il pouvait observer et écouter les événements sur Terre sans être lui-même observé dans son royaume par les gens de la dimension de la Terre. En voulant le faire, Death-Stalker pouvait passer dans la dimension de la Terre à des degrés variables. Donc, il pouvait devenir visible et intangible dans la dimension de la Terre ou devenir visible et tangible. En le voulant, sur Terre, il pouvait passer instantanément de la tangibilité à l’intangibilité ou disparaître de la dimension de la Terre. Apparemment, il pouvait couvrir les distances plus rapidement dans son royaume interdimensionnel qu’il le pouvait sur Terre. Donc, il pouvait disparaître sur Terre d’un lieu et réapparaître dans un autre lieu de la Terre très rapidement selon les standards de la Terre.

 

Pouvoirs mentaux surhumains : Aucun.

 

Limites : Les radiations T dans son corps l’empêchaient de rester sur Terre pendant plus de quelques heures d’affilée.

Origine des pouvoirs surhumains : Exposition accidentelle aux « radiations T ».

Autres capacités et talents spéciaux : Death-Stalker était un brillant cerveau criminel, en plus d’être un inventeur et scientifique accompli avec une connaissance étendue des appareils scientifiques avancés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grille de pouvoir

1

2

3

4

5

6

7

Intelligence

 

 

 

 

 

 

 

Force

 

 

 

 

 

 

 

Rapidité

 

 

 

 

 

 

 

Résistance

 

 

 

 

 

 

 

Projection d’énergie

 

 

 

 

 

 

 

Aptitude au combat

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipement

 

Spécifications du costume : Fabrication ordinaire.

Armement personnel : Utilisant des plans développés par l’AIM, Death-Stalker conçut un dispositif de « poigne mortelle cybernétique » qu’il portait dans ses gants et qu’il activait par commande mentale. Activé, le dispositif émettait des micro-ondes qui faisaient mourir instantanément quiconque Death-Stalker empoignait. Death-Stalker devait se matérialiser complètement dans la dimension de la Terre pour que la poigne mortelle fût efficace.

Armement spécial : Aucun.

Autres accessoires : Aucun.

Moyen de transport : Voyage interdimensionnel.

 

Bibliographie

 

Daredevil #39-41 (d’avril à juin 1968)

Adopte l’identité de l’Exterminateur, mène les Trois Impies, combat Daredevil, mort apparente.

Daredevil #113-115 (de septembre à novembre 1974)

Première apparition de Death-Stalker, s’allie avec le Gladiateur contre Daredevil, rencontre l’Homme-Chose.

Daredevil #128 (décembre 1975)

Vole des lentilles de cristal lémuriennes antiques au Musée d’art moderne, combat Daredevil.

Daredevil #138/Ghost Rider #20 (octobre 1976)

Se fait passer pour Tête de Mort, combat Daredevil et Ghost Rider.

Daredevil #148 (septembre 1977)

Rassemble des criminels dans le cadre d’un plan non révélé, combat Daredevil.

Daredevil #152 (mai 1978)

Vole un appareil scientifique à Stark International.

Daredevil #155-158 (de novembre 1978 à mai 1979)

Tente de tuer Daredevil, combat les Vengeurs, ordonne aux Trois Impies d’enlever Matt Murdock, révèle ses origines, tue les Trois Impies, combat Daredevil, meurt.

 

Dessins : Bill Willingham, Gus Vazquez, Keith Pollard, Kevin Nowlan.

Sources : Manuel Officiel de l’Univers Marvel #13 (février 1984), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition De Luxe #16 (juin 1987), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition Master #17 (1992), Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z Addition #4 (décembre 2010).